Réaliser ses travaux de peinture comme un pro

Vous avez décidé d’entreprendre vous-même les travaux de peinture de votre maison ? Pour que le résultat soit digne d’un professionnel, il faut connaître les rouages de la peinture. Voici donc comment réaliser ses travaux de peinture comme un pro.

types de peinture

Choisir la peinture adaptée à ses besoins

La peinture que vous allez utiliser ne se choisit pas à la va-vite et requiert un certain temps de réflexion. Comme chaque pièce a sa propre utilité et son propre environnement, la peinture que vous allez utiliser peut changer d’une pièce à une autre. Pour la cuisine, on optera pour une peinture lessivable qui peut être régulièrement nettoyée pour enlever les tâches d’huile. Pour la salle de bain, ce sera une peinture qui résistera à l’humidité tandis que pour les chambres, les peintures mates ou satinées sont les bienvenues. Pour la peinture des murs, il y a cinq choix au menu : acrylique, glycéro, epoxy et alkyde.

Peinture acrylique : c’est sans doute la plus utilisée sur le marché puisqu’elle peut être utilisée dans toutes les pièces de la maison. Faite à partir d’eau, de pigments et de résine, la peinture acrylique n’émet que très peu d’odeur lors des travaux. Elle est aussi économique de par sa haute couvrance. Qui plus est, il est plus facile de nettoyer le chantier une fois les travaux finis puisqu’un coup de chiffon imbibée d’eau suffit pour redonner à la pièce sa propreté. Revers de la médaille, elle n’est pas très lessivable.
Peinture glycéro : la peinture glycéro ou la peinture à l’huile est la plus utilisée pour les salles de bain ou les cuisines pour son côté lessivable et résistant dans un environnement humide. Si vous pensez couvrir un papier peint, c’est la peinture qu’il vous faut. Toutefois, elle dégage une forte odeur lors des travaux et surtout reste polluante. Attention peintre du dimanche, l’application de ce type de peinture peut s’avérer complexe et des erreurs de manipulation peuvent laisser des marques de rouleaux sur les murs.

Peinture acrylique

Peinture alkyde : bien que très peu connue, la peinture alkyde allie la légèreté de la peinture acrylique puisqu’elle est faite de résine et d’eau et la résistance d’une peinture acrylique, avec l’odeur en moins. Ce type de peinture s’avère plus cher mais en vaut vraiment le prix. Bien qu’elle soit souvent utilisée pour peindre les sols, elle peut très bien utilisée sur les murs, à condition bien sûr de bien préparer le terrain.

La peinture epoxy : la peinture epoxy est LA peinture résistante par excellence avec sa composition forte en huile. Elle est plus utilisée pour les peintures extérieures à cause de l’imperméabilité et de la durabilité dont elle jouit. Grâce à sa précision et sa couvrance, elle promet un résultat esthétique. Toutefois, elle met beaucoup de temps à sécher et surtout qu’il faut au moins deux couches pour un résultat satisfaisant. Elle s’avère aussi très cher donc gare au portefeuille.

La peinture bio : la peinture bio est composée notamment d’éléments naturels qui vous permettent de respirer sainement dans votre maison. Elle peut être utilisée dans toutes les pièces mais elle est plus conseillée pour la chambre à coucher. Malheureusement, elle est plus cher que les peintures standards et sont moins résistantes aux usures du temps.

Choisir son matériel

Le résultat va dépendre en grande partie du matériel que vous allez utiliser pour réaliser les travaux. Les pinceaux plats servent à peaufiner la peinture ou à vernir ou à lasurer tandis que la brosses à rechampir vont vous permettre de peintre en toute précision. Pour les zones difficiles d’accès, mieux vaut utiliser une brosse coudée. Quant aux spalters, on les utilise après le rouleau.

Si vous cherchez un rouleau à tout faire, optez pour les modèles en mousse. Pour un résultat optimal sur les surfaces rugueuses, mieux vaut utiliser un rouleau en poils. Ce type de rouleau convient parfaitement aux peintures acryliques, ou vynilique. Pour les zones moins accessibles, l’idéal est d’utiliser un rouleau dit « pâte de lapin ». Si vous envisagez de peindre votre plafond, privilégiez le rouleau antigoutte.

Un bon peintre se doit toujours d’avoir à portée de main les bons accessoires. Le camion de peintre va vous permettre d’essorer facilement le rouleau ou le pinceau après un passage. Quant à la spatule, elle va vous aider à mélanger la peinture et n’oubliez pas le petit couteau pour appliquer l’enduit.

Matériel de peinture

Les différentes techniques de peinture

Il existe différentes techniques de peinture pour mener à bien vos travaux. La technique de peinture au rouleau est sans aucun doute la plus facile mais nécessite toutefois une bonne préparation du support. Cette préparation consiste à combler les trous ou les fissures de façon à avoir un support lisse pour une meilleure adhérence de la peinture. Prenez soin de bien choisir votre rouleau en fonction du type de peinture choisi.

Peinture au pistolet : avant de passer à la peinture, il faut que le support soit bien préparé et bien nettoyé avec de l’eau et du détergent si besoin. Cela vous garantira un résultat à la hauteur de vos espérances. Il est important de tester la consistance de la peinture sur un bout de carton avant de s’attaquer directement au support.

Les points à ne pas oublier lors des travaux de peinture

Si vous entreprenez vous-même vos travaux de peinture, il y a certains points à ne pas oublier :
Bien choisir son équipement : que ce soit la peinture ou le matériel que vous allez utiliser pour vos travaux, il est important de bien les choisir. Vous pouvez vous renseigner auprès d’un professionnel ou auprès d’un vendeur qui saura vous diriger vers les meilleurs choix possibles.

Bien préparer le support : le résultat de la peinture va dépendre aussi de la préparation d’un support car peu importe la qualité des équipements et de la peinture que vous allez utiliser, vos efforts seront vains si vos murs ont de nombreuses imperfections ou sont parsemés de saletés.

Bien protéger : il ne s’agit pas ici seulement de mettre du plastique pour protéger le sol, mais aussi de porter un masque lors des travaux afin d’éviter d’inhaler des produits néfastes à la santé.